Comment l’exposition aux ondes électromagnétiques affectent nos futurs bébés ?

0

En fonction de son origine, le rayonnement peut être relativement bénin ou incroyablement malin. De nombreuses sources naturelles existent, comme la lumière du soleil, les roches, le sol et la nourriture. Il y a aussi beaucoup d’émetteurs d’origine humaine, tels que les agents de contrôle de l’aéroport de sécurité, les procédures médicales comme les rayons X, les téléphones cellulaires et les armes nucléaires.

Tous les appareils de radio comme les téléphones cellulaires, les radios, les télévisions et les appareils Wi-Fi communiquent par rayonnement électromagnétique. Ces dispositifs artificiels ne sont pas la seule source de rayonnement d’ailleurs, le champ magnétique de la Terre, la ionosphère, le soleil, et l’univers en général, tous émettent un rayonnement électromagnétique similaire, sur une très large gamme de fréquences.

«Nous sommes tous exposés à un rayonnement sur ​​une base quotidienne», explique Kelly Classic, un physicien sur le rayonnement à la Clinique Mayo, et coordinateur de sensibilisation du public pour la <a href= »http://www.hps.org »>Health Physics Society</a> – en notant que de petites quantités de rayonnement peuvent être trouvés dans les engrais, certains sols, matériaux de construction et même des bananes, du fait de leur potassium d’origine naturelle. «C’est quelque chose que nous vivons tous les jours et si rarement remis en question. »

Toutes les formes de rayonnement, que ce soit à partir de la lumière du soleil ou d’un ordinateur, opèrent sur l’échelle électromagnétique – chacun avec ses propres fréquences, ses longueurs d’onde et sa propre énergie émise. Selon leur quantité d’énergie, les longueurs d’onde peuvent voyager certaines distances et pénétrer certains objets. Les longueurs d’onde longues comme celles utilisées dans les téléphones cellulaires, les émetteurs de portes de garage et une radio AM / FM, ont des énergies plus faibles et n’ont pas la capacité à provoquer des changements aux atomes. Les gens sont exposés à un rayonnement de faible intensité tout au long de la journée, les exposant <strong>aux rayonnements dit de fond</strong>. La plupart des gens aux États-Unis sont exposés à environ 3 millisieverts (mSv) d’une valeur de rayonnement naturel chaque année, un montant qui est présumé inoffensif. Le <a title= »Mesure champs électromagnetique negatif » href= »http://www.iaea.org/Publications/Booklets/Radiation/radsafe.html »>mSv</a> est une mesure de la quantité de rayonnement absorbée par le corps humain.

C’est quand on ajoute un rayonnement d’intensité plus élevée à cette exposition tous les jours que les problèmes de santé commencent. Comme les longueurs d’onde sont plus courtes, leur intensité énergétique continue à augmenter jusqu’à ce qu’elle devienne ionisant, ou provoque des changements à la structure cellulaire des atomes. Le <strong>r</strong><b>ayonnement ionisant</b> est la forme la plus puissante de rayonnement, et peut être utilisé pour produire de l’électricité, utilisé dans le traitement du cancer,  rayons X et la stérilisation des instruments médicaux. Le rayonnement ionisant est plus inquiétant, surtout quand les futurs bébés y sont en contact, avec des conséquences graves pour la santé.
<h2>Quelles sont les sources de radiations auxquelles le bébé peut être exposé?</h2>
Aujourd’hui, les sources les plus communes d’exposition au rayonnement prénatal sont les examens médicaux, comme une <b>tomodensitométrie axiale</b> de l’abdomen ou du bassin, du bas du dos ou la région pelvienne. Il peut aussi provenir de la rétrodiffusion de rayons X à l’aéroport. Causes moins fréquentes de l’exposition aux rayonnements pourraient inclure des accidents de centrales nucléaires, la détonation d’une bombe atomique ou les essais d’armes nucléaires.

Les enfants à naître sont plus sensibles aux effets sanitaires des rayonnements, en particulier dans les premières semaines qui suivent la conception, car ils ont moins de cellules et se divisent rapidement, et sont donc plus susceptibles d’être perturbés par les effets des rayonnements. De même que leur développement peut être grandement affecté. Cela signifie que, entre la deuxième et la 18e semaine de grossesse, les femmes doivent être particulièrement prudentes sur l’exposition aux radiations [source: <a href= »http://www.bt.cdc.gov/radiation/prenatal.asp »>Centers for Disease Control and Prevention</a> ]. Dès lors que l’enfant est encore en développement dans le ventre de la maman, il faut savoir que les niveaux de rayonnement peuvent n’avoir aucun impact sur la mère mais nuire l’enfant.

Les effets les plus communs de l’exposition au rayonnement in utero sont la croissance altérée, des difformités physiques comme une tête plus petite, une performance du cerveau irrégulière, ou cancers qui peuvent se développer plus tard dans la vie de l’enfant. Parmi les cancers associés à l’exposition au rayonnement, la leucémie et les cancers de la thyroïde, du poumon et du sein sont les plus courants [Source: <a href= »http://www.webmd.com/cancer/news/20110314/nuclear-meltdown-in-japan-radiation-risk?page=3″>WebMD</a> ]. Cependant, l’utérus sert parfois de refuge en toute sorte pour le bébé, le protégeant d’une grande quantité de rayonnement à laquelle la mère peut être exposée.
<h2>Le rayonnement affectant le foetus au moment de la grossesse</h2>
<ul>
<li><b>Les deux premières semaines de la grossesse:</b> l’exposition aux rayonnements provoque la plus grande préoccupation et peut avoir un effet tout-ou-rien sur l’embryon au cours des huit premiers jours suivant la conception [source: <a href= »http://hps.org/physicians/documents/Radiation_and_Pregnancy.pdf »>Health Physics Society</a> ]. Pendant ce temps, l’embryon se compose de seulement de quelques cellules, par conséquent une dose importante de la dose de rayonnement pourrait déclencher une fausse couche ou bien n’avoir aucun effet sur l’embryon du tout.</li>
<li><b>Entre 2 et 18 semaines de grossesse:</b> Autour de la huitième semaine de grossesse, l’embryon devient un foetus. Durand de laps de temps, il peut y avoir des effets nocifs sur la santé du bébé, s’il est exposé à des niveaux de radiation élevés par une radiographie thoraciques par exemple. Les conséquences peuvent être des dommages au cerveau, et un large éventail d’anomalies congénitales.</li>
<li><b>Entre 18 semaines et grossesse à terme:</b> A ce stade de la grossesse, le foetus a dépassé ses stades de développement les plus fragiles. La future maman peut pousser un soupir de soulagement maintenant que son futur bébé n’est plus aussi sensible au rayonnement. Bien sûr, cela ne veut pas dire que plus rien ne peut l’atteindre, l’enfant est juste mieux protégé.</li>
<li><b>26 semaines et au-delà: </b>Un fœtus est maintenant suffisamment développé pour résister à la plupart des anomalies congénitales liées à la grossesse et à l’exposition aux rayonnements, car il est entièrement développé, mais son développement sera plus long et difficile.</li>
</ul>
N’hésitez pas à en parler à votre <a title= »Naturopathe rennes » href= »http://www.yoan-sourisse.fr/naturopathie-rennes/ » target= »_blank »>naturopathe</a> ou à votre praticien de santé.

Source: <a title= »Champs électromagnétique négatif bébé » href= »http://health.howstuffworks.com » target= »_blank »>http://health.howstuffworks.com</a>

&nbsp;

<iframe style= »width: 120px; height: 240px; » src= »http://rcm-eu.amazon-adsystem.com/e/cm?t=souryoan0f-21&amp;o=8&amp;p=8&amp;l=as1&amp;asins=B005NYM6Y6&amp;nou=1&amp;ref=tf_til&amp;fc1=000000&amp;IS2=1&amp;lt1=_blank&amp;m=amazon&amp;lc1=9F8851&amp;bc1=FFFFFF&amp;bg1=FFFFFF&amp;f=ifr » height= »240″ width= »320″ frameborder= »0″ marginwidth= »0″ marginheight= »0″ scrolling= »no »></iframe>

Share.

About Author

Leave A Reply