Abbaye d’Alet : cryptes et souterrains détectés

0

Albert Fagioli est radiesthésiste. Hier matin, il a repéré des cavités sous l’abbaye d’Alet. En Lorraine, il avait fait la même chose et c’était vrai.

Dans la vie, Albert Fagioli est mécanicien-régleur sur machine offset. Il habite près de Metz (Moselle) et l’Histoire le passionne. Il fréquente les documents écrits, les monuments, les ruines, allant sur le terrain et dans les archives pour chercher la confirmation – ou non – de ce qu’il découvre.

Que découvre-t-il ? Des cavités souterraines, notamment à Rennes-le-Château. Comment ? Grâce à un don : la radiesthésie. Histoire et radiesthésie : le binôme est original. Original, certes, mais pas farfelu. D’ailleurs, Albert Fagioli prévient d’avance les sourires en coins qui se dessineraient sur quelque lèvre de sceptique désabusé. « Je ne suis pas suivi par un psychiatre, je n’appartiens à aucune secte, je ne demande pas de subventions et ce que je fais, c’est par pur bénévolat ». Le message est clair. Et afin de rassurer les plus rétifs, il ajoute : « En Lorraine, j’ai détecté un site templier qui a été authentifié »  (*).

>> Lire la suite sur le site de l’Indépendant

Share.

About Author

Comments are closed.